Mamie une histoire !

AGATHE ET PETIT MUR

  •  

     

     

Papy et Mamie habitent une charmante petite maison entourée d'un joli jardin. Papy est très fier de sa

                    

pelouse bien tondue et surtout de sa haie toujours parfaitement taillée : c'est la plus réussie de tout le quartier. Mamie s'occupe de ses fleurs, mais depuis quelques mois elle passe beaucoup de temps avec sa petite fille Agathe.
                         

 Agathe est une jolie blondinette aux yeux bleus. C'est la première petite fille de la famille alors, Papa Maman, Papy, Mamie ,Tonton et Tata en sont fous.

Depuis quelque temps Agathe marche seule , c'est aussi une sacrée petite bavarde. Elle explore le jardin et Mamie ne lui en veut même pas si parfois elle cueille des fleurs ou piétine des plates bandes.

Du côté de la rue, au fond du jardin court un joli petit mur peint en blanc il est recouvert de jolies briques rouges : ah ! Il a vraiment fière allure !Il n'est pas très haut et sert souvent de siège aux enfants du quartier. On peut même y faire un petit goûter improvisé. Si un ballon vient s'égarer dans le jardin c'est très facile d 'enjamber le muret, Mamie donne volontiers l'autorisation.
 

Un jour Mamie prend Agathe dans ses bras et la dépose sur le petit mur, ensuite elle la fait avancer prudemment en lui tenant fermement la main. Tout d'abord un peu apeurée, la fillette trouve vite que c'est très amusant. Ça devient vite son jeu favori. Dés qu'elle arrive chez Mamie elle réclame à grands cris :« Petit mur, petit mur » elle fait ainsi plusieurs aller retour. Mamie explique à chaque fois qu'elle ne doit jamais escalader seule Petit mur que c'est bien trop dangereux.

Agathe a bien grandi elle a maintenant trois ans. Tous les soirs Mamie va la récupérer à la maternelle et avant de rentrer pour goûter elle n'oublie jamais de réclamer : « Petit mur petit mur ». Elle franchit de plus en plus facilement les quelques mètres en jouant les funambules et elle aimerait bien que Mamie lache sa main, mais il n'en est pas question !


Les enfants du quartier eux aussi ont grandi. Ils se retrouvent de plus en plus nombreux assis sur Petit mur et il leur arrive parfois, d'oublier des canettes de soda ou des papiers de bonbons. Papy ronchonne en faisant le ménage.


Les jours sont plus gris l'hiver arrive, Petit mur est de mauvaise humeur il est fatigué il a mal au dos. Aujourd'hui c'était mercredi Agathe a fait plusieurs aller retour sur son dos, la bande à Giovanni avait organisé une partie de foot acharnée et le ballon            
          

a souvent atterri dans le jardin. Mamie était un peu énervée, d'ailleurs elle a demandé à Giovanni de ne plus sonner et de récupérer directement le ballon

                          

. Ah ! Ils lui en ont mis de la boue sur son dos de briques et pour couronner le tout, ils ont goûté et abandonné sur place les canettes et les paquets de gâteaux vides !


 


Ce n'est plus possible il faut trouver une solution pense Petit mur. Alors dans sa tête de brique germe une idée diabolique.

«Je vais concentrer toute mon énergie, je vais faire le gros dos et j'aurai ainsi plusieurs bosses qui me rendront dangereux donc impraticable.»

Dans la nuit froide et pluvieuse Petit mur met son vilain projet à exécution. Le lendemain matin, derrière le sapin, deux briques sont soulevées et forment une bosse.

 Il a plu toute la journée et quand Mamie ramène Agathe de l'école, le pâle rayon de soleil qui perce les nuages est le premier de la journée. Bien sur Agathe réclame sa petite promenade habituelle, Mamie hésite car les briques mouillées sont très glissantes. Elle finit cependant par se laisser convaincre.Agathe s'élance et lache la main de Mamie c'est justement l'endroit où le petit mur est dissimulé par les branches du sapin.

Badaboum !Agathe trébuche et tombe. Et oui une jambe cassée !

Quand Agathe revient chez Mamie quelques jours plus tard elle a la jambe plâtrée et marche avec des béquilles. Elle regarde de travers ce fichu petit mur : c'est vrai elle a désobéi en lachant la main de Mamie , mais expliquez moi pourquoi une bosse a soudain poussé sur le dos de Petit mur 

Mamie a dit aux garnements du quartier qu'il ne fallait plus grimper sur le mur que c'était dangereux. Ils ont donc émigré dans un autre coin et on n'entend plus un seul cri d'enfant.Quel calme !

Pendant quelques jours Petit mur a savouré ce calme revenu mais très vite il s'est ennuyé il s'est mis à attendre impatiemment le retour de l'école : peut être qu'aujourd'hui…mais rien, pas un regard.

Un soir cependant, son petit cœur de pierre s'est mis à battre plus fort Agathe n'avait plus de plâtre ! Mais elle n'a pas pour autant demandé à monter sur son dos, il l'a même entendu murmurer:
 « Toi je te déteste !»

Alors il est devenu de plus en plus triste, sa peinture s'est écaillée, son crépi s'est lézardé, ses belles briques rouges se sont couvertes de mousse. Dans les froides nuits d'hiver, il lui est même arrivé de pleurer et au petit matin il était couvert de fines gouttes de givre.
 

Par une belle journée de printemps, Papy commence le nettoyage du jardin. Soudain, il s'arrête devant Petit mur et hoche pensivement la tête :

« Il va vraiment falloir faire quelque chose, ce mur est dans un état pitoyable ,je ne comprends pas pourquoi il s'est dégradé aussi rapidement. »

Dans les semaines qui suivent Papy ne ménage pas sa peine : il nettoie les briques et remplace celles qui étaient soulevées, il refait les joins, rebouche les fissures et termine par un magnifique crépi couleur sable. Petit mur a retrouvé un air de jeunesse mais son cœur est toujours triste.


 

Un jour alors qu'Agathe descend de la voiture, Petit mur n'en croit pas ses oreilles de béton : 

« Dis donc Mamie et si je faisais un tour sur Petit mur ? »

Mamie éclate de rire : « Finalement tu n'es pas rancunière ! » et elle explique qu'être rancunière c'est se rappeler longtemps que quelqu'un n'a pas été gentil avec nous. Mais Agathe s'impatiente : « Bon on y va Mamie ? 

-D'accord, mais rappelle toi qu'il faut faire très attention où tu mets tes pieds.

-Mamie je te rappelle que j'ai quatre ans et que je suis dans la classe de Julie !

-Et bien, je te fais confiance, tu vas marcher toute seule mais je serai à côté de toi au cas ou tu aurais un problème d'équilibre. »

 

Le cœur de petit mur bat très fort il est fou de joie il pensait que ce moment ne viendrait plus jamais. Silencieusement il demande au vent de balayer rapidement son dos pour chasser les brindilles et les petits cailloux qui pourraient gêner Agathe et la faire chuter. Quand Agathe s'élance il est le plus heureux des petits murs. 


 

Les mauvais moments sont oubliés, comment a- t-il pu être aussi méchant ?

Plus jamais il ne se plaindra d'avoir mal au dos, Agathe continuera longtemps « de faire petit mur . »

Et ensuite viendront Robin et Tom ...

Vous avez lu mon histoire? OUI? alors MERCI!!

Vous l'avez aimée?

Vous ne l'avez pas lue entièrement?

Vous ne l'avez pas aimée, ou vous avez des réserves, des critiques?

Alors juste une petite minute pour me faire part de vos réflexions bonnes ou moins bonnes...

MERCI

 



01/05/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres