Mamie une histoire !

JUSTE UN PETIT NUAGE BLANC...

  

-Bonjour petit nuage blanc !

 

-Bonjour petit nuage blanc !

 

- Bonjour petit nuage blanc !

 

J'en ai vraiment assez ! Dans la famille des nuages vous connaissez, vous un nuage qui porte ce nom ? Non ! Personne ne s'appelle ainsi !

 

En fait je suis un petit cumulus, mais tout le monde semble l'ignorer.

 

-Dis donc « petit nuage blanc » tu as bien joué à saute mouton ?

 

Oui bien sûr, j'ai joué à saute mouton, je joue tous les jours à saute mouton, apparemment je ne peux faire que ça !

 

Bon,hier après la pluie il y a eu un bel arc en ciel, c'était super j'ai pu faire du toboggan . J'aime particulièrement glisser sur le violet je trouve que cette couleur glisse mieux que les autres, j'évite le jaune il me donne mauvaise mine !

 

Je me suis bien amusé, mais un arc-en-ciel, ça ne dure pas longtemps… Alors après je me suis ennuyé ; le ciel était totalement bleu j'étais tout seul,je me suis mis dans un coin de l'horizon et j'ai fait une grosse sieste

 

Que faire d'autre ?

 

  

 

La semaine dernière, j'ai failli vivre une vraie aventure de nuage !

 

Il faisait très chaud, et je me promenais assez bas au-dessus d'une plage ensoleillée.

 

J'avais repéré deux jolies dames qui faisaient de la bronzette alors comme je n'avais rien de mieux à faire, je suis venu au-dessus d'elles , je me suis mis exactement entre elles et le soleil : je leur ai fait de l'ombre , quand elles se sont rhabillées mécontentes je me suis éloigné et le soleil les a , à nouveau grillées J'ai joué à ce petit jeu pendant presque 3h.

 

J'avoue que je me suis bien amusé !

 

 

C'est alors qu'un vent violent s'est levé, et en quelques minutes le ciel a été envahi de gros nuages gris.

 

En fait ce sont des cousins : des cumulo nimbus, eux, ne jouent jamais à saute mouton, ou au toboggan sur les arc en ciel ,ils sont bien trop pressés et occupés, ils s'accompagnent presque toujours de tonnerre, d'éclairs et ils déversent de grosses averses de pluie, parfois même de grêle.

 

Quand j'ai vu arriver les premiers, poussés par un vent violent j'ai roulé derrière eux :

 

-Attendez-moi, attendez-moi ! Je veux moi aussi participer à l'orage.

 

-Pousse toi moucheron, tu vas nous gêner, ce n'est pas la place d'un petit nuage blanc mets toi dans un coin et attends la fin ,ça peut être dangereux.

 

-Mais quand est ce que je pourrai moi aussi participer à un orage ?

 

A ce moment un gros nuage cotonneux et doux comme un coussin m'a enveloppé gentiment et m'a murmuré :

 

-Ca viendra un jour « petit nuage blanc »et tu verras ce jour là, ce sera, ton orage, sois patient.

 

A peine le temps de reprendre mes esprits, tous les nuages étaient partis et s'étaient rassemblés vers le nord.

 

Déjà un splendide orage éclatait avec des éclairs, le roulement du tonnerre, puis très vite une pluie diluvienne.

 

Encore raté, ça c'est  pourtant une vraie vie de nuage !

 

  

 

Pendant quelques jours, j'ai vraiment boudé, je n'avais plus goût à rien je refusais toutes les parties de saute mouton et je n'ai même pas fait du toboggan sur le dos du dernier arc-en-ciel .

 

Mais ce matin, tout d'un coup, j'ai décidé de changer d'air.

 

J'ai surfé un moment sur le vent, et me voilà posté maintenant au sommet d'une haute montagne, vous savez, une vraie montagne avec neige éternelle et glacier !!

 

L'air y est vif, mais ici personne ne me connais et je ne risque pas d'entendre :

 

-Salut petit nuage blanc !

 

D'ailleurs le ciel est limpide et je suis le seul nuage, à des lieues à la ronde

 

Au fil de la journée, le soleil est de plus en plus chaud, et les randonneurs qui escaladent les pentes suent à grosses gouttes .

 

 

 

A 18H  l'atmosphère est étouffante et tout à coup tout s'accélère, le vent se lève, je sens que je grossis, grossis, bientôt j'enveloppe le sommet de la montagne, tout entier. Je flotte, je roule, c'est grisant, je suis énorme je n'ai plus ma jolie mine de « petit nuage blanc » dans le glacier je ME vois  gris et  menaçant !!

 

Sur un coup de vent plus fort je sens partout des décharges électriques, je n'en crois ni mes yeux ni mes oreilles, c'est un véritable feu d'artifice, des éclairs zèbrent le ciel sombre, le tonnerre résonne, renvoyé par tous les sommets alentour.

 

QUEL SPECTACLE !!

 

Je n'ai jamais vu un si bel orage ! Puis pour couronner le tout je déverse sur les randonneurs affolés des trombes d'eau, je réussis même à lâcher quelques grêlons.

 

Ma fête dure 40 min !

 

Puis tout s'apaise, je m'effiloche, je dégage peu à peu le sommet de la montagne :

 

C'est fait, je l'ai eu mon orage, Quel bonheur !

 

 

 

Epuisé, je m'endors paisiblement, enroulé au sommet.

 

Le lendemain matin quand je me réveille le soleil est déjà haut, le ciel est bleu, je vois arriver une colonie de petits nuages blancs qui s'avancent en jouant gaiement à saute mouton.

 

En passant près de moi, ils se bousculent et je les entends chuchoter :

 

-L'orage d'hier soir c'était lui…

 

Puis, ils me saluent poliment et respectueusement :

 

-Bonjour Monsieur Cumulus !

 

Et je leur réponds :

 

-Salut, salut, « petits nuages blancs » !

 

 

 

  

 

   

 

Vous avez lu mon histoire? OUI? alors MERCI!!

Vous l'avez aimée?

Vous ne l'avez pas lue entièrement?

Vous ne l'avez pas aimée, ou vous avez des réserves,des critiques?

Alors juste une petite minute pour me faire part de vos réflexions bonnes ou moins bonnes...

 

MERCI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



15/05/2008
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres