Mamie une histoire !

Les lettres buissonnières .

 
 
 

 

 Ce texte date un peu puisque cette année Robin est en CE1 d'ailleurs il écrit vraiment bien maintenant.Myrtille (c'est Mireille mais Robin préfère Myrtille) le fait travailler tous les mercredis.

 

Cette année Robin est en CP. C'est sérieux le CP! On apprend à lire et à écrire !

Ça y est on est définitivement un grand !

Robin est un élève attentif et appliqué, aussi  pas à pas, il apprivoise ces petits signes bizarres qui deviennent des lettres puis des mots.

Il y a bien le b et le d qui de temps en temps lui jouent encore de mauvais tours: d, la dame au gros derrière et b, le monsieur au gros bidon. Quels farceurs ces deux là ! Quand il lit un peu trop vite ils se bousculent  et en douce changent de place !

Mais en fait ce qui lui pose réellement  des problèmes, c'est l'écriture.

Bien sûr, en grande section de maternelle, il a appris à tracer les lettres d'imprimerie, il a  appris à écrire son prénom en « détaché » à la fin de l'année il l'a même écrit en « attaché » mais ça c'était déjà  beaucoup plus difficile!

Cette année il faut donc sérieusement  travailler le graphisme cursif et apprendre à « tourner » les lettres dans le bon sens. Je sais c'est un peu du langage de maitresse, mais chut! Ne le répétez pas, Mamyrose fut maitresse dans une autre vie, juste avant de devenir grand-mère …euh PROFESSIONNELLE !

En tout cas cette fichue écriture en « attaché » c'est un peu la bête noire de Robin!

Tous les soirs, à l'heure des devoirs, on place donc un petit moment d'écriture, pas trop long parce que les journées d'école sont déjà bien fatigantes!

 Mais VICTOIRE! Petit à petit les lettres tournent dans le bon sens, elles ne s'envolent plus au milieu de la page, elles restent sagement entre les lignes du cahier.

Le m a bien ses trois petits ponts, le p se termine par un petit toboggan, le t ne monte pas plus haut que 2 interlignes, quant au f il est très fâché si on oublie son petit nœud au milieu (si, si je vous assure !)

Ainsi chaque lettre a sa petite histoire que Robin se raconte au moment de l'ECRITURE.

Un soir il annonce fièrement:

-Maitresse est satisfaite à partir de demain on va faire la copie sur le cahier du jour, on va écrire les mots « en attaché », au stylo  mamie ! Et tu sais on ne peut pas gommer …

Voilà justement la  dernière difficulté : pour écrire les mots toutes ces lettres il faut  les « attacher »!

J'explique à mon gentil « loulou » que SURTOUT les lettres doivent TOUJOURS se tenir solidement la main, sait-on jamais s'il leur prenait l'envie de faire l'école buissonnière…

 

Tomber, un monstre, un ballon, bleu.

Robin très appliqué copie 5 fois chacun des mots qu'il devra savoir écrire demain.

- C'est sans regarder tu sais Mamie !

- Oui, ça s'appelle une dictée .

En tout cas que de progrès !

Les lettres sont bien formées, de la bonne grosseur, bien à leur place, c'est presque parfait ! Oui « presque » parce que ces petites lettres facétieuses refusent toujours de se donner correctement la main.

- Robin, attention ! Tes lettres, elles vont se sauver si elles ne sont pas bien attachées !

Mon petit fils me jette un regard navré, le même que celui qu'il me lance quand je confonds les Pokémons…

- Mamie ? Tu le sais quand même que les lettres, elles ne vivent pas pour « de vrai » ?

- Sait-on jamais… Sait-on jamais !

- Mais bien sûr Mamie, bien sûr ! Soupire mon petit « loulou bleu » résigné (ça aussi il déteste !).

16H30 ! Robin sort en trombe de l'école et me saute dans les bras :

- Tout bon Mamie 4 sur 4 a dit « maîtresse » !

Oh ! Alors si «MAÎTRESSE» a dit…

- BRAVO !

Le retour est joyeux, surtout qu'Agathe aussi a eu une bonne note à son contrôle de géographie.

Comme nous sommes vendredi soir, les cartables sont jetés dans un coin du couloir : ils vont dormir jusqu'au dimanche matin. Mamyrose est en congé le weekend, Papa et Maman prendront le relais pour les devoirs.

- Mais Robin où as-tu laissé trainer ton sac d'école, tu nous as ramené des fourmis !

Effectivement une dizaine de fourmis apeurées sortent du cartable et disparaissent derrière la bibliothèque…

                         

- J'ai mis mon sac au pied de l'arbre pendant la gym, c'est pour ça…peut être...

- Et bien voilà des fourmis qui voulaient voir du pays.

Les parents, viennent récupérer leurs chérubins. La semaine est finie, vive la détente ! Alors « apéro » pour tout le monde d'autant qu'on a des bonnes notes à fêter !

Puis chacun regagne ses pénates et je me sens soudain un peu désœuvrée…Après le dîner je me lance donc dans la confection de mon fameux gâteau au chocolat ; sait-on jamais il y aura peut-être un passage - goûter durant le weekend ?

En tout cas, ne croyez surtout pas ceux qui racontent que les grands-mères aiment par-dessus tout passer leurs soirées à caresser leur chat en regardant la télé .                               

Pour entendre Agathe, Tom et Robin s'exclamer en chœur:

-Ton gâteau Mamie, il est à tomber par terre !

Je suis prête à bouleverser ma cuisine à 21H.

Pâtissons donc!

Je sors tous les ingrédients: beurre, farine, œufs, sucre, levure. Et je commence le mélange. Immanquablement, au moment de faire fondre le chocolat, j'ai un doute:200g ou250g?

La recette se trouve dans une boîte, sur le dernier rayon de la bibliothèque. Je grimpe sur un tabouret, je fouille, et saisis la pochette plastique, les mains enfarinées.

Chut! Surtout ne dites rien à Agathe, je lui répète inlassablement:

- On se lave toujours les mains Agathe quand on fait la cuisine !

Voici le fameux papier, jauni, corné, zébré de traces de chocolat je ne le montre à personne, j'ai honte ! A chaque fois je me dis que je vais tout recopier, un jour… là, je n'ai pas le temps et puis tout le monde sait bien qu'une grand-mère n'a JAMAIS le temps !

200g ou 250?

Alors que je cherche l'information, surprise ! Savez-vous ce que je découvre dans la pochette?

Incroyable ! Les petites fourmis voyageuses ! Avaient-elles  l'intention de faire un stage pâtisserie ce weekend ?

Elles ne bougent pas, je ne leur veux aucun mal, mais je préfère les savoir hors de ma maison, aussi je sors sur la terrasse et secoue la pochette pour libérer les visiteuses . Je secoue, je secoue, mais les fourmis restent à leur place, bien réparties sur le texte . Intriguée, je saisis mes lunettes,euh... les mains toujours enfarinées…

Mais non ce ne sont pas des fourmis tous ces « zigouigouis » noirs !

Oh! Qui a osé écrire sur mon précieux papier? Parce que ces pâtés noirs sont des LETTRES, des lettres certes, un peu maladroites un « o » pas tout à fait rond, un « n » avec deux ponts un peu écroulés ,un « l » très maigre alors que le « b » est carrément obèse un « t » trop haut un « a » qui ne sait pas s'il ne serait pas plutôt un «o », le « s » lui est impeccable !

ROBIN !

Mais comment a-t-il fait pour atteindre ma boîte à recettes ?

IMPOSSIBLE! MATERIELLEMENT IMPOSSIBLE !!!

Oui mais alors? Une petite ampoule s'allume dans ma tête, vous savez, comme dans les bandes dessinées !

Non, c'est pas vrai !Ce n'est pas possible!

Au pied de la bibliothèque git le cartable abandonné de Robin, il l'a oublié …

J'en aurai le cœur net, je saisis le cahier du jour, je découvre le TB 4/4 de la maîtresse, et voilà les mots de la dictée,  tout  grignotés !

T.. mber un m ....re un lon... b ..eu

C'est bien ça, les lettres mal « attachées » ont profité de l'aubaine et sont parties faire l'école buissonnière .

Je l'ai tellement répété à Robin! Mais oui je sais que je n'ai que ce que je mérite, ces petites lettres, je leur ai moi-même donné des idées de balade!

 Oui mais alors les fourmis? Ce n'étaient pas des petits insectes que j'ai vu s'enfuir ? Les lettres  alors? OOOOH!

Là je vous vois d'ici, vous souriez et pensez:

- Mamyrose un peu de sérieux tout de même !

Robin va ENCORE se demander ce que sa grand-mère a inventé pour faire l'intéressante…

AH! NON ! Je vous assure la situation ne m'amuse pas !

Je me couche très contrariée, Papydujardin lui, se lève le samedi matin de fort mauvaise humeur, il paraît que j'ai gigotté toute la nuit en récitant l'alphabet…

J'ai à peine fini mon petit déjeuner que Robin sonne déjà, deux maisons nous séparent, il vient récupérer son cartable .

- Au fait Mamie regarde ma dictée et la bonne note de la maîtresse quand même !

J'ouvre la bouche pour … pourquoi au fait? Que puis-je dire ? Je n'ose pas regarder. Mais Robin continue très fier:

- Tu as vu hein Mamie c'est bien écrit !

Il me colle sa dictée sous le nez, TOUT EST NORMAL les mots sont complets, les lettres ne sont pas très bien attachées, mais elles sont toutes là , à leur place !

J'étouffe un petit cri de surprise mais je ne dis rien, j'ai certainement rêvé…Ou je suis un peu fatiguée…Ou les lettres sont vraiment parties en balade et ont ensuite  regagné sagement le cahier de Robin !

En tout cas, quand je range ma fiche-recette redevenue NORMALE, juste un peu plus chiffonnée,  je me promets bien:

- C'est fini je n'invente plus d'histoire!

Euh! Enfin peut être…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez la playlist herisson avec Anne Sylvestre


19/02/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres