Mamie une histoire !

Un jour les légumes ont dit :"ça suffit!"...

 

-Ah ! Te voilà la carotte, on dirait que pour toi aussi c'est râpé !

-Oh! Très drôle !

-Allez, ne t'énerve pas, on voit que tu n'as pas l'habitude alors que nous la poubelle on la fréquente souvent.

-Eh bien ! Bon courage quelle odeur !

-Aujourd'hui ce n'est rien, il faudrait que tu viennes le jour des choux de bruxelle ou du chou-fleur : une infection !

La courgette au gratin  accueille ainsi la carotte râpée, dans la poubelle de la cantine de l'école, Juste à côté d 'elle l'aubergine farcie prend à son tour la parole.

-Moi j'ai l'habitude, je ne me vexe même plus quand au self les dames de service me proposent aux enfants et qu'ils protestent :

-Ah ! Non pas le truc noir c'est dégoûtant !

Ils ne savent même pas que je m'appelle « aubergine » ! Si un courageux ou un original me choisit il est vite découragé par les moqueries des copains :

- Tu manges ça toi BERK !

Et… poubelle !

 Le couvercle de la poubelle se soulève à nouveau, et les bavardages s'arrêtent net, Carole la responsable de la cantine nous déverse sur la tête plusieurs  plats de tomates en salade. On l'entend juste grommeler :

-Quel gaspillage, dire qu'il y a des enfants qui meurent de faim !

-Bienvenue au club des amis de la poubelle !

 C'est encore la courgette qui s'occupe de l'accueil de la nouvelle arrivante.

-Aujourd'hui il y avait aussi du taboulé en entrée alors…vous comprenez ! Explique la tomate découragée.

  

-On dit sans arrêt « 5 fruits et légumes par jour », mais pour cela il faudrait supprimer les pâtes le riz, les frites et tous ces produits en beignet dont raffolent les gamins !

-Ca ne peut plus durer, il faut en parler à notre prochain congrès des légumes.

-C'est d'accord, on en parle d'abord au céleri rémoulade dès qu'il arrive, ça ne va pas tarder, je l'ai vu,sur le comptoir, il avait mauvaise mine, , il attendait presque intact…toujours l'effet taboulé !

 Encore le bruit du couvercle et effectivement !! Carole nous verse  encore sur la tête trois gros plats de céleri rémoulade, nous sommes totalement aspergés, nous expliquons le  plan au nouveau venu.

-Je suis tout à fait d'accord, et on passe l'information aux autres quand on sera dans le camion benne ; en général ils sont tous là : les endives, les épinards, la salade, les betteraves, les brocolis, les…

-Oui, bon, bon, on a compris tous les légumes verts ou rouges quoi !

Le ton monte, les légumes protestent et s'énervent, heureusement les humains n'ont pas l'oreille assez fine pour entendre leurs cris. Sinon quel brouhaha dans le local poubelle !

 

Le premier samedi d'octobre , dans une clairière dont l'adresse a été soigneusement gardée secrète, tous les légumes verts blancs jaunes et rouges sont là ; pas un ne manque à l'appel.

Ah ! Si pourtant, la pomme de terre a envoyé un petit mot d'excuse elle n'a pas pu se rendre disponible : Un week end frites prévu paraît-il de longue date !

-De toute façon elle ne fait pas réellement partie de notre famille, il faut la voir faire la belle sur le comptoir, les jours de frites il n'y en a que pour elle ! Précise l'épinard.

-On l'oublie s'écrient-ils en cœur !

Le brocoli réclame le silence et ouvre la séance.

-Nous sommes ici pour trouver une solution, ça ne peut plus durer, les enfants et parfois les adultes aussi, nous ignorent. Ils grossissent et nous nous grossissons la poubelle !

Il faut leur donner une leçon !

-Oui, oui une leçon reprennent-ils en cœur !

-Que proposez-vous ?

-Ben…

-Y a qu'à…

-Il faut voir…

Puis silence…

-C'est bien ce que je craignais grogne le brocoli, nous n'avons pas beaucoup d'idées, heureusement j'ai une invitée surprise, levez la tête, elle arrive.

Un bruissement dans les grands arbres de la forêt et la sorcière Pousouère, sur son balai supersonique, fait un atterrissage catastrophe . Elle crie une avalanche de gros mots dans son patois du Gers :

-Oh boudiou ce nouveau balai quel sale engin, une vraie « gueille » et vous les « potagers » vous ne pouviez pas la faire ailleurs votre réunion, c'est le pôle nord ici et quel vent !

Brocoli lui souhaite la bienvenue et nous explique qu'elle vit dans le Sud Oest où il fait encore beau et chaud début octobre il poursuit :

-En tout cas elle va pouvoir nous aider elle connaît beaucoup de formules magiques et les enfants sont sa spécialité.

-Ah ! Oui alorrrs (elle a l'accent de Toulouse !) ces sales marmots si je peux les embêter je serrrrai bien contente, allez on s'y met tout de suite, je ne veux pas fairrrre de vieux os ici et me trrrransformer en glaçon. En plus je dois me rrrendre à l'assemblée des livrrres de bibliothèque, eux aussi ils ont des prrroblèmes avec ces sales gosses.

-On vous fait confiance Mme Pousouère.

-Voilà ce que je vous propose je vous fais tous disparaître et les adultes vont même oublier que vous existiez. Les enfants qui eux ne vous auront pas oubliés vont tout d'abord être ravis de ne plus vous voir , mais normalement au bout de quelques temps vous allez leur manquer et ils vont vous réclamer. Après on gèrera la situation…

-Oh !Mais Mme Pousouère c'est très risqué, peut être qu'ils ne vont jamais demander notre retour, pleurniche l'oignon.

-Bon écoutez c'est tout simple ou je m'occupe de tout ou vous vous débrouillez tout seul, c'est à prendre ou à laisser.

-On vous fait confiance Mme Pousouère, assure la salade frisée en secouant sa chevelure.

Il ne s'agit pas de vexer Pousouère, elle a très mauvais caractère…

-Partez en vacances au soleil, toi l'endive et toi le navet ça va vous faire le plus grand bien, vous avez une de ces mines !

Le poivron rouge et la tomate aux joues rebondies pouffent de rire.

-Bon « adichats » (au revoir en occitan) surveillez bien le courrier pour la suite.

Et dans un grand bruit de ventilation elle disparaît dans les nuages .

Efficace ce nouveau balai supersonique !!

 

Le lendemain comme tous les jours les enfants se bousculent en faisant la queue au self de la cantine, euh ! Pardon du restaurant scolaire.

 Sur le comptoir des entrées il y a  tout ce qu'ils aiment : du pâté, des œufs mayonnaise, de la salade de riz ou de la salade de pommes de terre quel choix !

Tom choisit le pâté, mais il demande poliment les cornichons. Carole est certainement trop occupée, elle hausse les épaules et dit : « connais pas ! »

Quand même elle exagère Carole !

Agathe a promis à maman de prendre des crudités aujourd'hui ; mais où sont donc les crudités ?

-Carole est-ce qu'il y a une crudité s'il vous plait ?

Carole grogne :

-Mais qu'est ce que vous avez aujourd'hui, vous voulez tous des choses extraordinaires, cornichon, crudités, où allez –vous chercher tout ça ? Ah ! La télé !

Bizarre, vraiment bizarre Carole ce matin ! En tout cas c'est drôlement bon aujourd'hui !

Avec les beignets de poulet on a le choix entre des pâtes au fromage, des frites ou de la purée.

-Trop de la balle ! Crie Robin qui n'a pas su se décider et a pris des trois !

Agathe demande à nouveau timidement s'il n'y a pas des haricots verts ?

Carole s'énerve vraiment :

-Ecoute Agathe une bonne fois pour toute mets toi bien dans la tête que tu ne mangeras pas à la cantine toutes les « cochonneries » dont tu vois la pub à la télé et en plus je n'ai jamais entendu parler de ces  «  haricots verts »! C'est quoi ce nouveau « truc » encore ?

Agathe au bord des larmes se dit que si c'est une blague elle n'est pas drôle. Maman ne sera pas contente mais ce n'est pas sa faute, et puis tant pis elle adore les pâtes au gruyère.

Les plats sont vides, les assiettes repartent sans le moindre reste, la poubelle elle, a le ventre bien  creux !

-Trop bien la cantine aujourd'hui dit Tom à son copain Henry !

Dans l'après midi Robin s'endort un peu devant ses étiquettes de lecture, mais ce n'est pas grave, parce que la maîtresse qui réfléchit en se tenant la tête, fait en réalité …une petite sieste !

Quel calme, à la récréation!

Les enfants jouent aux Pokemons ou aux billes sagement assis par terre, l'araignée est déserte , c'est trop fatigant d'escalader .

Habituellement, Tom a toujours le pied en l'air pour une démonstration de karaté, aujourd'hui, il échange calmement des images avec Pedro, assis sur le banc...

 

A 18H après l'étude, Agathe et son petit frère rentrent à la maison. Papa vient les chercher tous les soirs, alors que maman rentre directement après son travail.

Elle commence à préparer le repas, parce qu'à 19H30 tout le monde a une faim de loup !

-Maman on est là qu'est ce qu'on mange ?

Robin pose cette question tous les soirs, et Maman qui est dans la cuisine lui crie :

-Devine ?

Généralement il reconnaît la bonne odeur des oignons frits ou celle de la soupe de légumes ; la pizza c'est le mercredi soir , uniquement, quand Maman va au step et qu'on dîne avec Papa.

Ce soir, la maison sent bon…le liquide de lavage des sols et le nouveau parfum de Maman , pas la moindre odeur de cuisine ! D'ailleurs, Maman est installée devant la télé et elle grignote des cubes de fromage avec des crackers, en buvant du soda…

-Tu es malade maman ? Dit Agathe inquiète.

-Mais non ma puce as-tu passé une bonne journée, les devoirs sont faits mes chéris ?

-Oui maman, répondent en cœur Agathe et Robin.

-A la douche et en pyjama, puis vous passez par la cuisine et vous vous préparez un plateau repas, choisissez dans le frigo comme d'habitude.

-Comme d'habitude !!!

Agathe et Robin se sont exclamés en même temps en se regardant PERPLEXES !!!

Ca n'arrive JAMAIS de dîner ainsi !

Maman tient à ses repas équilibrés, cinq fruits et légumes par jour, un dîner léger, elle prépare tout « maison » etc…etc…

Elle peut passer des heures avec ses copines à parler DIETETIQUE, un mot savant qui veut dire « manger équilibré . »

Ah ! Si pourtant, de temps en temps, quand les amis viennent prendre l'apéritif à la maison, on a le droit de grignoter.

Mais ce soir, je n'ai vu aucun préparatif, et Maman est en jogging…

-Tu ne trouve pas qu'elle est drôle Maman ? Demande Agathe en se brossant les cheveux dans la salle de bain.

-Oh ! Non, trop super, on va manger ce qu'on veut, répond Robin, moi je vais prendre du saucisson, des chips et des cubes de fromage.

-Vouai, vouai. !

Agathe sent que la situation n'est pas très normale, déjà Carole à midi…

 Quelle bonne soirée, c'était très amusant, toute la famille a mangé devant la télé, et il y avait plein de bonnes choses dans le frigo.

Robin a même trempé ses chips dans la mayonnaise et Maman a fait pareil !!!!

Agathe a terminé son repas par du tiramisu.

Bon d'accord, maintenant elle a mal au ventre et elle ne peut pas dormir…

 

Le lendemain à l'école tous les enfants sont très excités, chacun veut raconter.

-Tu sais hier soir, et bien on a dîné devant la télé et on pouvait même choisir ce qu'on voulait dans le frigo, explique Agathe.

-Pour moi presque pareil, dit Laura, on a fait «  apéritif n'importe quoi » comme quand on est en vacances ou que des copains viennent sans prévenir, et on n'était même pas vendredi soir !

Henry se mêle à la conversation :

-Habituellement chez moi, tous les soirs c'est « soupe de légumes » je déteste ! Et hier soir c'était ROYAL charcuterie, pain, fromage. Quand j'ai demandé à ma mère s'il y avait aussi de la soupe, elle m'a proposé une part de quiche lorraine !

QU'EST CE QU'ILS ONT LES PARENTS ?

-Oh ! C'est peut être la semaine « pas de légumes »dit Pedro.

-En tout cas c'est drôlement bien les repas comme ça ! Disent-ils en chœur.

A la cantine c'est encore le festin à midi : Charcuterie, salade de pommes de terre, frites ou chips avec des steaks hachés.

- Carole il n'y aura plus jamais de légumes ? Demande le petit Noah.

Carole ne répond pas à Noah elle ne répond pas davantage à Henry qui lui parle de salade. C'est tout simple elle ne semble pas les entendre et comme ils attendent devant elle sans bouger, elle rajoute dans leur assiette une deuxième part de frites.

Chez Agathe et Robin l'habitude est prise, Maman les attend tous les soirs en grignotant devant la télé et après la douche Hop ! Plateau repas !

-Il ne reste plus de tomates cerises maman ?

-Une glace au dessert, oui Agathe pas de problème !

-Mais... maman…

Agathe s'interrompt, plutôt ne rien dire, si Maman changeait d'avis pour la glace.

Justement en allant chercher des glaces elle fait une étrange découverte :

IL N'Y A PLUS UN SEUL LEGUME DANS LE CONGELATEUR !!!!

Habituellement tout un étage est réservé aux gros sacs de légumes : haricots verts, carottes, champignons, chou-fleur, mélange pour soupe. Il n'y a plus non plus un seul légume frais dans le bac à légumes du frigo, même pas d'ail et d'oignon dans le cellier et plus un seul légume en conserve, même pas une boite de tomates pelées pour la pizza !!

ETRANGE !l

-Je pourrai venir faire les courses avec toi demain maman ? Il faut faire les grosses courses il n'y a plus un seul légume, je t'aiderai, ça va être très lourd !

-Bonne idée, je dois acheter 10 paquets de pâtes 5 paquets de riz et 25 kg de pommes de terre.

-Des LEGUMES maman, des LEGUMES !!!

-Oui Agathe je ne suis pas sourde tu pourras prendre du saucisson et même du chorizo si tu veux, mais arrête de piailler surtout pour ne rien dire, c'est quoi ce charabia ?

Agathe en est sûre maintenant les adultes, enfin du moins Maman et Carole n'entendent pas quand on leur parle des légumes :

ETRANGE TRES TRES ETRANGE !!!!

Les copains d'Agathe ont tous fait les mêmes constatations, il n'y a plus de légumes dans leurs maisons et leurs parents n'entendent pas quand on parle de poireaux salade et autres, ils les ont OUBLIES !!

-Bon débarras dit Pedro.

Agathe en était sûre, le rayon «  légume »du MAROUF a disparu, et au marché du samedi matin ,Yoyo le maraîcher ne vend plus que …des pommes de terre Elle aimait bien ses tomates cerises et la salade frisée toute craquante…

Tom, Robin Pedro et Henry ont trouvé un nouveau jeu : chaque fois qu'ils rencontrent un adulte ils prononcent des phrases étranges :

-Bonjour Mme salade, vous allez bien carotte, vous viendrez demain épinard me voir jouer au rugby radis ?

-Je n'ai pas le temps mais je viendrai la semaine prochaine. Bon match mon garçon.

La voisine ne semble pas le moins du monde troublée par cette phrase farfelue.

Hier Mme Valy a demandé à Pedro de réciter le verbe avoir au présent et il a OSE !

J'ai courgette

Tu as oignon

Il a poireau

Nous avons asperge

Vous avez poivron

Ils ont cresson

Laura ouvrait de grands yeux horrifiés et elle a soufflé à Nana :

-Oh ! Là là ! La punition !!!

-TB Pedro10/10 et elle lui a fait un grand sourire.

Oh ! Non pas Mme VALY pense Agathe.

 

 

Et soudain elle a très envie de pleurer, elle ne sait pas très bien pourquoi…

Et puis si, elle sait !

D'abord elle en a assez de manger des pâtes, du riz et même des frites et puis ce matin elle n'a pas pu mettre le jean que lui a acheté Mamyrose pour son anniversaire : Trop petit, enfin trop étroit. Eh ! Bien oui ! Elle a beaucoup grossi.

Déjà, elle avait bien vu que plusieurs de ses copains avaient grossi, mais pas elle, non pas elle…et bien si !!!

Elle ferme les yeux et elle sent la bonne odeur de la soupe de maman, et aussi celle du gratin de courgettes tout doré quand il sort du four. Le concombre à la crème, les carottes rapées, les tomates provençales, les haricots verts au beurre, plus jamais alors ? Plus jamais ?

Elle éclate en sanglots. Mme Valy lui demande :

-Tu es fatiguée Agathe ?

-Mais non maîtresse c'est les légumes…

-Tu as faim ? Mais tu as probablement une collation dans ton cartable, récréation les enfants , à tout à l'heure !

Agathe continue de sangloter même Mme Valy ne comprend rien !

Elle est inconsolable, et dans un coin de la cour elle explique :

-J'en ai marre de manger toujours la même chose et en plus tu as vu on a tous grossi, avec les légumes les repas étaient plus équilibrés et plus variés.

-Oui tu as raison je ne voulais pas le reconnaître mais les légumes me manquent aussi, je n'aurai jamais cru ça, même les frites, je ne peux plus les voir, explique Henry.

-Oui, mais comment on peut faire revenir les légumes ? Il faudrait demander l'aide des adultes mais ils ne nous entendent pas quand on en parle, il faut attirer leur attention, mais comment ?

Tom propose :

-On va faire une manifestation, les adultes font ça quand ils ne sont pas contents, bon pour demain chacun prépare une pancarte qui représente un légume et à la récré on défile dans la cour. Les adultes seront bien obligés de nous regarder et de nous aider !

-Super idée !

A midi, à la cantine, les plats de frites de taboulé, de riz et de purée, partent alimenter la poubelle, les enfants n'ont pas faim.

    

A 16h30 chacun a choisi son légume, et en grand secret, le soir, ils fabriquent leurs pancartes .

Robin a choisi les asperges, comme il n'est pas un as du dessin il va les découper dans les revues de jardinage que Papy Dujardin entasse dans le sous-sol. Chut !

Eh ! Bien figurez-vous que toutes les pages sont grises, on ne voit plus un seul légume !

Ce n'est en fait qu'une demie surprise!

Robin prend donc un feutre et un beau carton. Courage !

Agathe dessine de belles carottes aux fanes bien vertes.

Tom a choisi les épinards, à cause de Popeye ...probablement, il écrira au-dessous EPINAR au cas où on ne les reconnaîtrait pas, un seul souci il n'est pas sûr de l'orthographe et évidemment :

IL N'Y A PLUS UN SEUL LEGUME DANS LE DICTIONNAIRE !!

Mais ça vous l'aviez deviné!

Bon ce n'est pas grave il fera une grosse tache verte à la fin du mot…

Henry peint des poireaux, ceux de sa soupe préférée : poireaux pommes de terre.

Pedro a choisi les poivrons : Rouges ou verts , grillés à l'huile d'olive et à l'ail, Madre mia ( Pedro a une maman espagnole) quel régal !

Le petit Noah pleurniche un peu :

-J'ai raté !

Il est vrai que son radis ressemble un peu à une betterave rouge, mais il a écrit RADY (glups !!) alors pas de souci !

Le lendemain ils ont tous des mines de conspirateurs :

-Tu l'as faite ?

-Bien sûr, et toi ?

-Pas de problème, à la récré de 10H fais passer le message.

-OK !

Paul le grand de l'école a pris les choses en main et il a fabriqué une grande banderole, qui attend, pliée au fond du cartable :

RENDEZ-NOUS LES LEGUMES !

Il se mettra en tête du cortège.

A la récré, chacun descend avec son carton caché sous le pull, il est convenu qu'au coup de sifflet de Paul (il siffle drôlement bien avec deux doigts !) tous les enfants se mettront en rang par trois derrière lui.

Pfitttttttttt !

En quelques secondes l'armée de légumes est constituée, ils sont presque tous là, même le topinambour et le salsifis !

Les maîtresses regardent amusées, leur tasse de café à la main, M Much explique :

-Ils jouent au départ en croisade, nous avons vu ça en histoire avec les CM ! Je suis sûr qu'en tête c'est Godefroy de Bouillon.

Les enfants crient chacun leur tour, le nom de leur légume. Peine perdue, les adultes ne comprennent rien, ils se détournent pour continuer leur conversation.

-C'est vraiment agréable de les voir jouer tous ensemble, remarque Mme Valy satisfaite.

Oh ! Non ! Raté, les cartons s 'entassent maintenant dans les poubelles…

Laura et Agathe sanglotent.

 Définitivement : ADIEU LES LEGUMES !

Tous les enfants sont tellement tristes !

 

C'est alors qu'un coup de vent fait tourbillonner les feuilles du gros saule qui sent déjà l'automne. Une vieille dame à califourchon sur un balai atterrit au centre de la cour, enfin elle fait deux galipettes un peu ratées avant de s'immobiliser.

-Oh ! Ce balai mais quelle « gueille » je vais te le ramener moi et reprendre l'ancien ! Bon les mioches dépêchons nous je n'ai pas le temps, j'ai eu une plainte des "potagers" enfin des légumes quoi! Ils se sentaient délaissés et se plaignaient de finir leurs jours  à la poubelle, alors j'ai voulu vous donner une leçon.

-Ah ! C'est vous ! Murmure Paul, les yeux écarquillés.

-Oui oui je suis la meilleure pour régler ce genre de problème. J'ai donc fait disparaître tous les légumes et j'ai aussi un peu ensorcelé les adultes, vous avez remarqué ?

Les enfants bouche bée, les yeux fixes se contentent de hocher la tête...

-D'ailleurs, j'avais encore besoin d'un peu de tranquillité pour finir mon p'tit boulot alors là je les ai transformés en statues pas mal non?

Effectivement, les maîtres et maîtresses sont figés, leur tasse de café à la main .

-Comment tu t'appelles ? Demande Noah pas du tout impressionné.

-Je m'appelle Pousouère, mais dépêchons-nous je suis attendue pour les préparatifs d'Halloween au Bois de Grâce à 12H . Alors voilà, je vous donne une dernière chance de récupérer les légumes , mais je vous préviens la prochaine fois la disparition sera définitive.

Qui promet de ne plus bouder les légumes désormais ?

Tous les bras se lèvent.

-Moi, moi …Chacun crie .

-Ouh ! Boudiou ! Vous me cassez les oreilles, ça va, ça va ! Vous allez retrouver votre vie d'avant mais ATTENTION !!

Et pas un mot aux adultes, pour eux il ne s'est rien passé, d'ailleurs ils ne comprennent rien aux sorcières. Adichats .

Les enfants sont sidérés, Pousouère s'éloigne déjà entre deux nuages !

-En rang, on se dépêche !

 Les maîtres mettent fin à la récréation, comme d'habitude…Il ne s'est rien passé.

 

A midi,  les carottes et la salade ont juste le temps de saluer les épinards sur le comptoir du self, quel succès ! Tout est distribué en quelques minutes.Les enfants savourent en silence.

Le soir, en franchissant la porte de la maison Agathe et Robin reconnaissent la bonne odeur du gratin de courgettes.

-Le gratin est prêt à la douche et à table !

-Trop super maman !

Et oui ils savent maintenant qu'une vie sans légumes C'EST TROP TRISTE !

Alors aucun risque qu'ils l'oublient JAMAIS !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



17/09/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres