Mamie une histoire !

UNE VIE DE PETIT BANC...

Toute promenade avec les petits enfants a ses rituels. S'arrêter sur un banc pour raconter une histoire, avec Tom c'est incontournable... 

 

 

-Dis donc   toi le nouveau si tu veux tu dis bonjour!
"Petit banc" vient d'arriver dans un grand hangar où on l'a stocké sans ménagement. Il a quitté la chaîne d'assemblage dans l'après midi. Il a encore mal au cœur de son armature en fonte, le bruit était assourdissant et quand on a vissé les belles planches de son dosseret il était  très fier mais aussi un peu triste.
Les techniciens  se sont bien occupés de lui.

-Bon alors le nouveau où vas - tu être installé?
C'est un magnifique banc en arc de cercle qui lui pose cette question, il a l'air prétentieux tout en métal brillant , il poursuit dédaigneux :
-C'est sûr tu ne vas pas venir avec moi dans le nouveau centre commercial très chic, toi tu es plutôt du genre rustique.
"Petit banc" n'ose rien répondre. Heureusement une petite voix à côté de lui, murmure:
-T'en fais pas lui il s'en va demain et moi je pense que je ne serai pas livré de si tôt parce que la crèche où je dois aller n'est pas encore terminée.
C'est un joli banc laqué rose qui a parlé d'une voix très douce.
-C'est sûr on est là bien au chaud pour un moment ! Disent en chœur "petit banc jaune, bleu et blanc ", puisque on va tous au même endroit !
Ses nouveaux copains le rassurent un peu, alors il ose répondre:
-Je ne sais pas où je vais aller : peut être dans une école primaire ou dans un beau jardin public...
-C'est bien possible, le mois dernier nous avons vu passer des petits bancs de ta famille ils allaient dans une école .
-Ça me plairait bien!!!
-Bon les gamins silence, c'est l'heure de dormir!C'est le grand banc en bois exotique qui grogne mécontent.
Le hangar devient sombre et silencieux "petit banc" a du mal à trouver le sommeil, il est très excité par la perspective de sa nouvelle vie. Il se voit entouré d'enfants qui l'encerclent de leurs jeux, où peut être dans un jardin public, des amoureux viennent s'asseoir, ils se tiennent la main et se murmurent des secrets . Dans une résidence de personnes âgées aussi il serait  très heureux, au milieu des papis et des mamies , à l'ombre des grands arbres. Ils viendraient se reposer et raconteraient des histoires de l'ancien temps.
Quelle belle vie il va avoir! Il s'endort et rêve d'enfants de jeux et de secrets échangés...

Le rideau métallique s'ouvre à grand bruit, la lumière du jour l'éblouit. Des éclats de voix, des rires, voilà qu'on débarque quatre autres "petits bancs" tout à fait semblables à lui. Il les reconnaît, ils étaient sur la même chaîne que lui, il les a quittés quand ils étaient encore à la peinture.
L'un d'eux est inconsolable, il pleure très fort il a peur , il ne veut pas quitter l'usine .
"Grand banc "en-métal le houspille :
-Espèce de mauviette arrête de pleurnicher !
"Petit banc" lui chuchote :
-N'aie pas peur, nous allons certainement au même endroit et notre vie va être belle . Il semble alors un peu rassuré.

La matinée s'écoule calmement on s'ennuie, heureusement "grand banc design"et"grand banc exotique" créent l'animation ils se disputent, ils sont tous deux persuadés d'être : "le plus beau banc de l'usine".
A mi journée alors que le soleil d'hiver décline déjà, le rideau métallique s'ouvre à nouveau. Un gros camion recule et deux employés se saisissent d'un banc semblable à lui, puis d'un autre et ce sont tous les bancs de sa famille lui compris qui se retrouvent sur le plateau du gros camion. Il a juste le temps de souhaiter bonne chance aux petits bancs de couleur qui ont été si gentils avec lui.

Il fait froid mais il est tout excité!
Premier arrêt, le camion pénètre dans une cour où des enfants jouent .

- Chouette une école je vais être bien ici!!
Hélas! seuls deux de ses frères sont déchargés. Il fait presque nuit maintenant et il fait très froid, les lumières de la ville disparaissent, le noir est presque total, le  camion s'engage dans un chemin caillouteux, on est dans un parc, un très grand parc, les arbres noirs sont effrayants et l'eau d'un très grand lac luit doucement.
Ils sont trois sur le plateau du camion et personne ne parle...
Arrêt, on décharge ses deux copains.
On les installe côte à côte face au lac glacé, c'est sûr il fait froid et noir mais ils sont deux...
-Bon courage!

-Bon courage!
-Que va-t-il m'arriver ? pense-t-il.
On fait le tour du lac. C'est là qu'on le décharge, dans un endroit tout noir, face au lac, derrière une haute haie. Les employés municipaux en profitent pour charger un banc de sa famille qui est dans un piteux état : le siège est cassé, le dossier couvert de tags de peinture , la carcasse tordue et couverte de boue .
-Bonne chance, j'espère qu'ils te traiteront mieux que moi ,ouf! Pour moi c'est la retraite !
-Merci, murmure -t-il.
Qui sont les "ils" qui lui ont fait tout ce mal?

Le camion s'éloigne "petit banc" est maintenant tout seul dans la nuit il a peur  et il a  froid. Autour de lui il entend toutes sortes de bruits effrayants, il a tellement envie de pleurer qu'il se couvre de fines gouttelettes... Un drôle de petit animal passe près de lui :
-Ouille dis donc tu m'as griffé!
-Mais non, je t'ai fait un câlin de bienvenue, je suis un hérisson! T'es nouveau ici , alors bon courage!
Ils sont fatigants tous à lui souhaiter bon courage!

Il ne ferme pas l'œil de la nuit.

Le jour se lève enfin, le soleil est bien pâle, mais soudain tout est différent. En fait ce coin est plutôt joli et on l'a installé juste en face des deux "bancs copains" sur l'autre berge du lac.
Il essaie de leur crier : Bonjour ! Mais personne ne l'entend.

Il somnole doucement au soleil pour récupérer de sa nuit difficile. Soudain il est réveillé en sursaut : une bande de garçons et de filles débouche au bout de l'allée .
-Enfin de la compagnie pense t il!

-Houa !Vise le nouveau banc trop classe!!
s'écrie un garçon qui a sur la tête une drôle de  crête rouge et bleue. Ils se bousculent joyeusement pour s'asseoir, mais...non pas sur le dossier ! Et les pieds boueux ...pas sur le siège!

Ils sortent des paquets de gâteaux, des canettes et pique niquent gaiement, quand l'un d'eux crie :
-Eh! Les gars on va être en retard au cours de Géo !

 Ils disparaissent comme une volée de moineaux abandonnant sur place tous les papiers et les canettes vides.
"Petit banc " commence à comprendre ce que sera sa vie, il est déjà tout sale.

Plus tard dans la journée deux gentils amoureux viennent s'asseoir ils se murmurent des mots doux, ils ne sont gênés ni par la boue ni par les détritus "petit banc " aime bien ce moment, mais pourquoi le jeune homme sort - il un canif et se met à graver des lettres dans un cœur? Il crie :

-Aïe !Ouille arrêtez! Mais il est bien connu que les amoureux sont seuls au monde !

Un peu plus tard des cantonniers viennent  vider les poubelles et ils ramassent les ordures.

-OH ! Les zouzous sont encore revenus, et regarde dans quel état il est déjà !
 

Petit banc est découragé et tellement triste.

C'est alors qu'arrive une Mamie avec un petit garçon en vélo. Elle est très attentive et surveille le petit bonhomme qui n'est pas très expérimenté.

-Allez Tom on s'assied un moment, regarde on a enlevé notre vieux banc il y en a un nouveau, mais il est déjà tout sale.

-Il vient de l'usine de TatiKa ?

- Peut-être... 

Elle sort un mouchoir , avec précaution elle enlève les traces de boue. Tom s'impatiente :

-Mamie une histoire, alors Henri qu'est- ce qu'il lui est arrivé ?

 

Et Mamie raconte à son petit-fils qui se serre contre elle, une bien jolie histoire. Quand elle s'éloigne « petit banc » n'a qu'une hâte celle de retrouver au plus vite les aventure

s d'Henri, ce petit garçon farceur qu'a inventé Mamie et qui plait tant à Tom.

-Encore Mamie !

-Non la suite demain !

 

Ca y est. « petit banc » est à nou

veau plein de courage, bien sûr il y aura les « zouzous » mais il y aura surtout Mamie et Tom qui tous les soirs viendront lui parler d'Henri et de ses bêtises. Ils le réchaufferont de leurs câlins.

Avant de s'endormir il pense :

-Mais bien sûr je le savais, ma vie sera belle!

Vous avez lu mon histoire? OUI? alors MERCI!!

Vous l'avez aimée?

Vous ne l'avez pas lue entièrement?

Vous ne l'avez pas aimée, ou vous avez des réserves, des critiques?

Alors juste une petite minute pour me faire part de vos réflexions bonnes ou moins bonnes...

MERCI

 

 

 

 



06/05/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres