Mamie une histoire !

Mais qu'y a-t-il donc Père Noël ?

 

  

 

 

  

 

 

    

 

 

 

 

 

  

 

    
                          CHAPITRE 1

Ce matin là le lutin Leno sifflotait joyeusement en sautillant dans la neige glacée.
Il avait au moins trois bonnes raisons d'être d'excellente humeur.
Tout d'abord il étrennait un bonnet neuf.
Oh ! Non-pardon ! Pas un bonnet une « tuque », c'est ce qu'avait précisé Di, une admiratrice canadienne qui avait joint cette superbe « coiffe » à la lettre au Père Noël de ses enfants.
Désormais, le directeur général des « Père Noël entrepôts » avait enfin un couvre chef digne de son rang : blanc distingué, « classe » comme disent les jeunes dans un certain coin du monde.
Aucun risque qu'on le confonde désormais avec un vulgaire lutin qui comme chacun le sait est traditionnellement coiffé d'un bonnet rouge à pompon.
Et puis Noël approchait, hier il avait fait l'inspection du magasin, tout était parfait !
Le secrétariat avait enregistré les commandes, l'usine avait fabriqué les jouets, même les commandes les plus spéciales étaient prêtes !
Le service expédition terminait l'emballage des cadeaux et planifiait les tournées. Parfait !
Mais surtout, ce matin, il avait rendez-vous avec le Père Noël !
Tous les 15 décembre à 8h30 depuis la nuit des temps, Père Noël et son homme de confiance se rencontrent pour faire le point. Aussi, Leno se réjouissait par avance de voir la mine épanouie du vénérable grand-père quand il annoncerait fièrement :
- Patron, tout est prêt !

 


8h29 Leno tambourine à la porte de « La cabane » c'est ainsi qu'on appelle depuis toujours la demeure du Père Noël, même si c'est maintenant un confortable chalet.
8h31 Leno tambourine toujours pourtant Père Noël ne dit-il pas que: « l'exactitude est la politesse des rois » ?
Enfin un pas lourd et traînant derrière la porte :
- Oui, oui, j'arrive !
Père Noël apparaît ébouriffé, en chausson et en pyjama, rouges bien sûr, mais tout de même quelle tenue négligée pour LE Père Noël!
- Mais que se passe -t-il Père Noël, vous êtes souffrant?
- Oh! Non Leno c'est bien pire que ça, entre je vais t'expliquer.
Leno pénètre dans la pièce principale où règne un grand désordre. Sur la table s'entassent des journaux, et au milieu l'ordinateur est encore  allumé...
- Le monde est fou Leno tu vois j'ai tout lu tout consulté, c'est sûr le monde est fou !
- Mais…
- J'ai bien réfléchi, cette année je n'irai pas, pas cette année, non, ma décision est prise !
-Mais qu'est ce que ça signifie ?
- Tu as très bien compris, je n'irai pas distribuer les cadeaux sur la Terre.
- Mais enfin Père Noël vous ne pouvez pas faire ça, les enfants du monde entier vous attendent, ils attendent vos jouets !
- Comme tu es naïf Leno des jouets ils en ont toute l'année, à toutes les occasions ; anniversaire, fête, visite de Mamie:
« Bravo mon chéri tu as eu une bonne note ! »
Visite de Tata :
« Bravo mon chéri cette fois tu n'as pas eu de mauvaise note ! »
Tu vois c'est grotesque, je ne sers plus à rien, non je n'irai pas !
- Patron je venais vous annoncer que tout était prêt, les jouets sont fabriqués, emballés, étiquetés, ils n'attendent plus que la distribution le soir de Noël.
- Je ne veux pas le savoir, je n'irai pas ! D'abord j'ai mal au dos et ma hotte est trop lourde.
Je boite aussi depuis Noël dernier, une mauvaise chute dans les escaliers de Mamyrose. Il faut dire qu'elle n'est pas raisonnable cette Mamyrose ! Qu'elle décore sa maison passe encore, mais elle se croit obligée de faire un grand ménage et même de cirer son escalier !
Tout cela pour NOËL !!
Évidemment ça n'a pas manqué, j'ai glissé ! J'ai même failli me faire surprendre par ses petits enfants, de sacrés malins ces trois là ! D'autant qu'il y avait aussi Fabien et Noëlly !
Non, je t'assure ce n'est plus de mon âge ces expéditions !
Leno soulève sa tuque et se gratte nerveusement le crâne, la situation est réellement très grave !
- Patron, patron, vous avez pensé à vos rennes, quelle déception ! Ils restent toute l'année dans leur enclos, juste pour ce tour du monde dans les nuages ! Mon pauvre Leno là encore tu te trompes lourdement, ils sont bien mieux au chaud et au calme dans leur étable ! Tiens, hier encore ils me disaient qu'ils ne supportaient plus du tout le tintement des clochettes. Je peux bien te le dire maintenant, l'année dernière ils ont exigé des bouchons
, justement pour leurs oreilles, sinon ils menaçaient de faire grève !
- Et le traîneau Père Noël, il est flambant neuf on l'a repeint, les patins ont été changés, la nouvelle banquette est très confortable, il y a même des couvertures chauffantes pour la traversée des nuages glacés.
- Ah ! Le traîneau, il faut avouer que lui il aurait pu me décider à effectuer encore une fois le grand voyage !
- Vous voyez bien Père Noël !
- Non je ne te parle pas du traîneau minable que l'on voit sur toutes les images de Noël depuis…Non, celui là je ne le supporte plus, même s'il a été repeint, excuse-moi Leno !
En secret depuis plusieurs mois j'ai consulté tous les sites de vente de traîneaux sur Internet, là Père Noël a les yeux qui brillent, j'ai trouvé des modèles grands luxes extraordinaires j'en avais même commandé un.
La semaine dernière hélas ! J'ai reçu un e mail on ne peut pas me le livrer pour le 24 décembre !
Tout va mal je te dis Leno, non, non, je t'assure cette année je n'irai pas !
- Votre bel habit rouge est revenu du pressing, il attend lui aussi sur un cintre !
- Par pitié ne me parle pas de cet habit rouge, c'est le comble du ridicule et il n'est même pas pratique !
Je n'irai pas ! Et puis ce soir là je suis invité à réveillonner, moi aussi pour une fois je veux manger la bûche à Minuit
Leno tente encore un dernier argument :
- Les illuminations Père Noël, vous êtes le seul à voir toutes les villes du monde ruisselantes de lumière. La féerie des lumières, quel spectacle !
- PFFF ! Tu ne sais pas ce que tu dis ! Toutes ces lumières c'est un vrai calvaire pour les yeux, les enfants ne le savent pas mais depuis quelques années j'effectue ma tournée avec des lunettes noires, alors la féerie je vous la laisse !
- Que vais-je dire aux lutins Patron ?
-Tu leur dis ce que tu veux, je te laisse carte blanche, et puis si ça vous amuse vous pouvez la faire à ma place la distribution des cadeaux.
Tu connais par cœur toutes les tournées, avec un bon GPS, chacun son quartier, vous y arriverez sans peine !
Pour une seule fois ça peut être amusant ! Bon Leno je ne te retiens pas, j'ai à faire ! Et…
JOYEUX NOEL !

 

 


                              CHAPITRE 2

Leno repart tête basse, le Père Noël est-il sérieux ?
Mais non, demain il aura tout oublié ! C'est une petite dépression passagère, trop de stress, bien sûr trop de stress !
Il ne souffle mot à personne de son entrevue avec le « Patron », inutile de s'inquiéter, cette année comme les autres, le Père Noël distribuera les cadeaux :
C'est LE PÈRE NOEL tout de même !
Pourtant le chef des lutins dort mal cette nuit là, et à 8h il se présente à nouveau à la porte du vénérable vieillard, elle est entrouverte. Il grogne :
- Quel étourdi ce Père Noël il faut dire que personne ne songerait à lui faire du mal !
Père Noël ! Père Noël !
Pas de réponse, la cheminée est éteinte, la pièce est bien rangée, il n'y a personne ici !
Le traîneau n'est plus dans la remise et les rennes ne sont pas dans l'étable…
C'est bien ce qu'il craignait le Père Noël a bel et bien disparu!
Cette fois, il faut réunir la compagnie des lutins pour annoncer la terrible nouvelle.
Oui vous le savez certainement, il faut des milliers de lutins pour préparer Noël !
A midi chacun reçoit un message sur son téléphone mobile :
"Rassemblement des lutins dans la cour de l'usine à 15h présence indispensable."
Aussitôt on commente :
-Nous avons tellement bien travaillé que le goûter de fin de mission est avancé, chouette nous serons en vacances plus tôt que d'habitude !
A15h précise Leno apparaît au balcon d'apparat du Père Noël,  celui qu'on utilise pour les séances photos.
Devant lui une mer de bonnets à pompons, pas un seul lutin ne manque à l'appel !!
Quand il prend la parole le ton est grave :
- Mes amis vous pouvez rentrer chez vous, il n'y aura pas de distribution de cadeaux cette année, le Père Noël a disparu !
Tous les haut-parleurs de la cour, retransmettent la terrible phrase, un OH ! d'effroi s'élève suivi d'un silence glacial …
Tête basse les lutins commencent à quitter la cour :
QUEL MALHEUR !
C'est alors que s'élève une toute petite voix :
- Non, non ne partez pas, attendez, attendez !
Leno découvre à côté de lui un minuscule lutin, il lui arrive à peine à la taille. Mais comment est-il arrivé jusqu'ici ? Cette partie de l'usine est « TOP SECRET » toutes les issues sont codées.
Tiens, il porte lui aussi une tuque blanche…
Le petit bonhomme se hisse souplement sur une chaise et il saisit le micro :
-Écoutez les amis même si le Père Noël est absent cette année les enfants doivent avoir leurs cadeaux on ne peut pas laisser mourir la magie de Noël ! Nous allons le remplacer, tout est prêt chacun sa région ou sa ville nous sommes tellement nombreux, ce sera un jeu d'enfant !
-Camarade lutin, interrompt Leno.
-Léon, je m'appelle Léon !
- Et bien Léon, ton idée est intéressante, mais je dois rajouter juste un petit détail, les rennes et le traîneau, ont eux aussi disparu, alors comment irons-nous sur Terre ?
- Faites-moi confiance, je me fais fort d'organiser l'expédition !
Rendez-vous le mercredi 24 décembre à 17h, habillez-vous chaudement, les nuits sont glaciales, et surtout n'oubliez pas votre sac magique !
A bientôt !
Leno n'a pas le temps de répondre, Léon a disparu aussi mystérieusement qu'il était apparu…
La foule des lutins se disperse, chacun regagne sa petite maison et s'interroge :
Est ce la fin de leur carrière de « lutins du Père Noël » ?
Vont-ils devoir eux aussi partir dans la montagne pour désormais travailler à la mine ?  

 

 


                         CHAPITRE 3

Dès le matin du 24 décembre les routes et les chemins proches du village du Père Noël sont envahis de groupes de minuscules Pères Noël. Ils portent tous pelisses rouges, bonnets fourrés, et sur l'épaule un petit sac de toile rouge. La neige est encore tombée cette nuit et le vent est glacé !
Depuis l'aube, Leno s'est enfermé dans son bureau, il entasse des feuilles et des feuilles, la pile est aussi haute que lui. Il pousse enfin un OUF ! de soulagement :
- Toutes les tournées sont prêtes on ne sait jamais !
A 17H précises tous les lutins- Père Noël sont rassemblés dans la cour.
Ils attendent…
C'est tout d'abord une tuque blanche que l'on aperçoit, puis Léon apparaît au balcon du Père Noël
- Bravo les amis ! Vous m'avez fait confiance, vous êtes tous là, chacun va donc pouvoir prendre livraison de sa cargaison de jouets, ouvrez vos sacs magiques !
Tous  desserrent sans un mot les liens de leurs sacs de toile qu'ils ouvrent en grand.
C'est alors que sortent de toutes les portes et fenêtres de l'usine de joyeuses farandoles de cadeaux multicolores, ils voltigent quelques instants pour faire admirer leurs couleurs chatoyantes et leurs rubans dorés, puis s'engouffrent en se bousculant gaiement dans les sacs qui les engloutissent sans jamais être rassasiés.
Quand le dernier paquet a été avalé, les lutins referment gravement les sacs gonflés de trésors.
Oui mais comment aller sur Terre maintenant ?
Il fait nuit noire depuis longtemps déjà, mais le ciel est constellé d'étoiles.
La nuit de Noël sera glaciale cette année !
Léon n'a pas bougé de son observatoire, tous les yeux se lèvent vers lui. Il claque alors des doigts, trois fois …
Et là, les lutins assistent à un spectacle féerique : Une pluie d'étoiles filantes, le ciel tout entier scintille, puis chaque étoile atterrit silencieusement au pied de son équipier ébahi .-

 

-Voilà les lutins, vous avez les montures les plus rapides et les plus confortables qui soient ! Cette année, vous serez les rois de Noël ! Bonne livraison !
- Attendez ! Attendez ! Vos feuilles de tournées! Leno apparaît, il est rouge et essoufflé il transporte un gros carton.
- Heureusement que tu es là Leno je suis un peu étourdi !
Leno commence à sortir les feuilles, mais sur un signe de Léon tous les papiers blancs s'envolent au-dessus des têtes, ils tournoient quelques instants, cherchent leurs destinataires et viennent prendre place entre les mains de chacun .
- Ne prenez pas du retard, la route est longue ! S'impatiente Léon.
Chaque lutin s'installe au creux de son étoile, le décollage est immédiat.
-Bonne route et joyeux Noël !Crient Leno et Léon en chœur.
Le ciel s'illumine, on voit des écharpes de brume s'enrouler autour des équipages, les Pères Noël n'auront pas froid pendant leurs livraisons !
Leno pousse un soupir de soulagement, MISSION ACCOMPLIE ! Il lève les yeux vers le balcon il doit remercier Léon…mais celui-ci a disparu et reste introuvable !

Cette année encore, Agathe, Robin et Tom ont bien reçu tous les cadeaux qu'ils avaient commandés, Fabien et Noëlly aussi, pourtant ils certifient qu'ils n'ont pas entendu les clochettes du traîneau.... Mamyrose pense qu'ils s'étaient endormis…

Quelques réveillonneurs attardés racontent qu'ils ont vu voltiger des étoiles de maison en maison, mais on pense qu'ils avaient bu trop de champagne …

Là- bas sous les tropiques, un vieux monsieur à barbe blanche se prélasse sous les cocotiers. Il transpire à grosses gouttes, il faut dire qu'il a un drôle de maillot de bain en laine rouge bordé de fourrure blanche ! Quand le serveur lui apporte sa grenadine, il l'entend grommeler :

- Les vacances c'est très agréable, mais je pense que l'année prochaine je reprendrai du service.

Le serveur lui sourit et part sans un mot …

Ah ! J'ai oublié de vous préciser que le serveur est un tout petit bonhomme coiffé d'une tuque blanche. ..           

 

 

 

Vous avez lu mon histoire? OUI? alors MERCI!!

Vous l'avez aimée?

Vous ne l'avez pas lue entièrement?

Vous ne l'avez pas aimée, ou vous avez des réserves,des critiques?

Alors juste une petite minute pour me faire part de vos réflexions bonnes ou moins bonnes...

MERCI

 

 

 

 



16/11/2008
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres